Navigation

Le National contre la transparence en matière de rémunération

Ce contenu a été publié le 12 avril 2011 - 11:08
(Keystone-ATS)

Les parlementaires fédéraux ne devront pas publier dans le détail leurs revenus. Par 100 voix contre 59, le National a refusé mardi de donner suite à une initiative parlementaire de Jean-Charles Rielle (PS/GE).

Le socialiste aurait voulu que les élus indiquent dans le détail leurs revenus, leurs indemnités et autres avantages en lien avec une activité professionnelle ou autre. La transparence pourrait contribuer à renforcer la confiance de la population dans la classe politique, a-t-il fait valoir.

Pour la majorité en revanche, la publication de l'ensemble des revenus constituerait une atteinte "excessive et inacceptable" à la sphère privée. Cette mesure satisferait peut-être la curiosité de certaines personnes, mais n'aurait aucun effet sur le fonctionnement du Parlement, a déclaré Roberto Schmidt (PDC/VS).

L'idée que plus une entreprise ou une organisation verse de l'argent à un député et plus il se sent redevable est erronée. Un politicien qui s'engage bénévolement peut se sentir tout aussi tenu aux intérêts de son organisation, selon André Bugnon (UDC/VD).

Dans la foulée, la Chambre du peuple a rejeté également un postulat demandant un rapport sur les avantages et les inconvénients d'une publication générale de tous les liens d'intérêt et des rémunérations des élus. Le National a déjà bloqué d'autres tentatives de ce type.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article