Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le National dit "non" à l'initiative contre les armes à domicile

Berne - Le Conseil national a décidé de recommander au peuple le rejet de l'initiative visant à interdire les armes militaires à domicile. Un texte contre lequel la droite a tiré à boulets rouges au cours d'un débat de plus de quatre heures tenu jeudi.
L'initiative "pour la protection face à la violence des armes" joue sur l'émotion pour attaquer l'armée de milice et le tir sportif, ont dénoncé les orateurs bourgeois. Elle rend non seulement difficile l'accomplissement des tirs obligatoires mais remet en question le principe du soldat milicien, selon eux.
Il est faux de croire aujourd'hui que "les Russes vont passer le Rhin au milieu de la nuit et que les soldats suisses devront se défendre à domicile avec leur arme", a rétorqué Tiana Moser (PVL/ZH).
Et de rappeler que sur les quelque 2,5 millions d'armes en circulation en Suisse, les 1,7 million de fusils ou pistolets d'ordonnance provoquent la mort de 300 personnes chaque année.
L'accessibilité de ces armes rend le passage à l'acte beaucoup plus facile, en particulier dans les suicides impulsifs. Elles sont aussi un outil de violence domestique dans la mesure où elles servent à faire peur, ont fait valoir les orateurs de gauche.
Pour la droite, cette initiative ne changera pas la réalité. "Le problème n'est pas l'arme mais l'être humain qui décide de mettre fin à ses jours", a affirmé Thomas Hurter (UDC/SH).
Outre le dépôt des armes d'ordonnance à l'arsenal, l'initiative interdit la conservation des fusils d'assaut après la fin de obligations militaires. Une disposition dénoncée par les représentants des sociétés de tir qui y voient la fin d'une "tradition suisse".
L'initiative exige la création d'un registre national des armes à feu, l'interdiction de détention d'armes à feu automatique et de fusils à pompe ainsi qu'une définition plus stricte du permis de port d'arme.
Le Conseil des Etats doit encore se prononcer avant que le texte soit soumis au peuple.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.