Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des petits tournois de poker devraient pouvoir se tenir hors des casinos. Par 165 voix contre 2, le Conseil national a adopté mardi une motion de sa commission des affaires juridiques en ce sens, malgré les réticences du Conseil fédéral à promettre déjà une telle mesure.

Depuis un arrêt du Tribunal fédéral de mai 2010, il est interdit de jouer au poker en dehors des réunions de famille, des cercles d'amis et des casinos. Résultat: on ne peut plus participer à une partie en Suisse en ne misant que dix ou vingt francs, a critiqué Lukas Reimann (UDC/SG).

Les adeptes de petits tournois doivent se tourner vers les maisons de jeu étrangères, car les casinos suisses jugent pas rentables les petites mises, ou aller jouer sur Internet. Avec dans les deux cas la tentation de sombrer dans l'enfer du jeu, selon la commission.

Petites possibilités de gains

Quant à ceux qui continuent à organiser des petits tournois, ils sont désormais plus de cent à être poursuivis pour des coûts devisés en millions, a ajouté Christian Lüscher (PLR/GE). D'où l'idée de permettre des tournois avec de petites mises et de petites possibilités de gain.

Le Conseil fédéral n'est pas opposé à cette clarification mais il ne souhaite pas trancher la question à ce stade. Il veut attendre que le peuple tranche le 11 mars sur l'article constitutionnel concernant les jeux d'argent. Puis que la commission d'étude chargée de sa mise en oeuvre étudie tous les aspects du problème, a expliqué la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

ATS