Toute l'actu en bref

Le New York Times va investir cinq millions de dollars (5,36 millions de francs) supplémentaires dans la couverture de la future administration Trump (archives).

KEYSTONE/EPA FILE/JUSTIN LANE

(sda-ats)

Le New York Times va supprimer des postes au sein de sa rédaction en 2017. Il prévoit néanmoins de consacrer cinq millions de dollars supplémentaires à la couverture de la future administration Trump, selon une note publiée mardi.

"Rien ne peut masquer le fait que la transition continue du papier au numérique nécessite une rédaction de plus petite taille et plus centrée", ont écrit le directeur de la rédaction Dean Baquet et le rédacteur en chef Joseph Kahn dans la note.

Les deux dirigeants ne précisent pas l'ampleur des suppressions de postes. Ils indiquent néanmoins qu'elles concerneront principalement l'édition et la chaîne de production, héritées de l'ère du tout papier et qui demeurent, selon eux, "beaucoup plus étoffées et complexes que chez nos concurrents".

Pour montrer qu'ils ne renoncent à rien sur le plan éditorial, les deux hommes annoncent que le New York Times va investir cinq millions de dollars (5,36 millions de francs) supplémentaires dans la couverture de la future administration Trump.

L'enveloppe sera notamment consacrée à allouer plus de journalistes d'investigation et des spécialistes de sujets comme la fiscalité, l'immigration, l'éducation ou le changement climatique.

La note accompagne un document d'orientation stratégique, également publié mardi, et rédigé, après enquête au sein de la rédaction, par un groupe de travail baptisé "2020 Group". Tout au long du texte, le groupe de travail répète que le New York Times doit changer pour s'adapter à une économie des médias en perpétuelle évolution et font une liste de plusieurs chantiers à mener.

Contenu spécifique

D'ici 2020, le groupe de presse veut davantage intégrer l'image à ses articles, se montrer plus créatif sur ses formats, avec notamment une écriture parfois moins formelle et s'ouvrir davantage aux retours de ses lecteurs, quitte à les valoriser plus qu'avant.

Concernant sa rédaction, le New York Times veut faire un effort sur la formation de ses journalistes, particulièrement pour leur offrir la possibilité de tirer le meilleur parti des innovations technologiques qu'offre désormais internet.

Le groupe entend également favoriser une plus grande diversité au sein de sa rédaction, qu'il s'agisse des origines ethniques ou géographiques. Le New York Times souhaite aussi s'éloigner d'un fonctionnement quotidien essentiellement tourné vers l'édition papier, tout en développant davantage de contenu spécifique au journal imprimé.

ATS

 Toute l'actu en bref