Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les pluies des derniers jours n'ont pas permis d'élever le niveau d'eau de toutes les rivières (archives).

KEYSTONE/DOROTHEA MUELLER

(sda-ats)

Malgré les fortes pluies du week-end dernier, le niveau des eaux dans les rivières suisses est parfois très bas. Les débits de la Reuss, la Limmat, la Thur et le Haut-Rhin sont actuellement proches des creux saisonniers.

Les orages des trois derniers jours ont localement et temporairement augmenté les niveaux d'eau, indique l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans son bulletin hydrologique de lundi. Ces précipitations n'ont cependant pas permis d'élever ceux des grandes rivières. Les débits sont par conséquent toujours inférieurs à la moyenne.

La sécheresse persistante a également mis certains lacs suisses à rude épreuve. Selon l'OFEV, les niveaux d'eau du lac de Constance, du lac des Quatre-Cantons, du lac de Walenstadt ainsi que des lacs de Zurich et de Zoug sont actuellement très bas.

Léman pas touché

Le lac Léman, ceux de Thoune, du pied du Jura ainsi que le lac Majeur ne sont en revanche pas touchés, les niveaux d'eau n'y étant pas exceptionnellement bas.

L'OFEV s'attend à une baisse continue du niveau d'eau des rivières du Plateau. Les niveaux des lacs devraient rester stables ou diminuer.

Selon MétéoSuisse, de l'air instable afflue en Suisse jusqu'à mardi puis à nouveau le week-end, ce qui pourrait entraîner de nouvelles précipitations.

Le blé, le maïs et le colza souffrent

Le temps extrêmement sec de ces dernières semaines a lourdement pesé sur l'agriculture suisse. Surtout pour les cultures qui ne peuvent pas être irriguées ou dont l'irrigation n'est pas économiquement rentable, explique Sandra Helfenstein, de l'Union suisse des paysans (USP), à Keystone-ATS. Les cultures de blé, de colza, de maïs, de betteraves sucrières ainsi que le fourrage ont donc souffert de la sécheresse.

Les longues périodes de temps très sec sont habituelles, ajoute Sandra Helfenstein. Les cultivateurs de légumes, fruits et pommes de terre sont équipés pour irriguer. Le manque de pluie entraîne des coûts plus élevés, mais la situation est gérable.

Cependant, si la sécheresse perdure et si le niveau des eaux baisse trop, l'irrigation n'est plus garantie. La situation serait alors également critique pour les cultures.

Feux interdits

Le danger de feux de forêt prévaut dans plusieurs régions en Suisse. Dans les vallées méridionales tessinoises et grisonnes, les feux en plein air sont interdits. Ailleurs aux Grisons, ils le sont à proximité et dans les forêts.

Le canton de Genève interdit partiellement de faire du feu en forêt ou à proximité. Cela signifie que les feux ne sont tolérés que sur des places fixes aménagées.

Dans les cantons de Berne, Bâle-Ville, Glaris, Jura, Lucerne, Nidwald et Obwald, Saint-Gall, Soleure, Schwyz, Thurgovie, Vaud et Zoug les autorités recommandent une gestion rigoureuse des feux de forêt et en plein air. Les feux de forêt doivent être évités autant que possible.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS