Toute l'actu en bref

Le jeu de massacre dans le haut du tableau du Masters 1000 de Madrid se poursuit. Moins de 24 heures après Stan Wawrinka, battu par Benoît Paire, Andy Murray a dû prendre la porte.

Le no 1 mondial s'est incliné 6-3 6-3 devant Borna Coric (ATP 59) qui est devenu jeudi le premier lucky loser à se hisser en quart de finale de ce tournoi. Méconnaissable, Andy Murray n'a pas vraiment fait honneur à son rang devant l'espoir croate, titré cette année sur terre battue à Marrakech.

Cette défaite est un signe de plus qui démontre que l'Ecossais n'est que l'ombre du joueur qui avait, à l'automne dernier, réussi des miracles pour se hisser à la première place mondiale. Cette année, il n'a rien fait de bien à l'exception de son titre à Dubaï. Comme si la défaite concédée devant Mischa Zverev en huitième de finale de l'Open d'Australie, à un match de croiser la route d'un certain Roger Federer, avait détruit cette confiance indéfectible qu'il s'était forgé l'an dernier.

ATS

 Toute l'actu en bref