Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'A1 entre Lausanne et Genève reste l'un des tronçons du réseau des routes nationales les plus saturés de Suisse (archives).

Keystone/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le nombre d'heures de bouchons a continué d'augmenter l'an dernier, en particulier sur les autoroutes près de Lausanne, selon l'Office fédéral des routes (OFROU). De nombreux tronçons de route nationale ont atteint la limite de leur capacité dans les agglomérations.

Le déplacement du gros des embouteillages, de l'agglomération zurichoise vers l'arc lémanique, s'est poursuivi l'an dernier, note l'OFROU dans son rapport sur la fluidité du trafic publié lundi. Le contournement de Lausanne a été particulièrement saturé, avec 200 heures de bouchons de plus qu'en 2016, sur l'A1 entre Lausanne et Genève ainsi que sur l'A1 vers Yverdon et sur l'A9 vers Vevey.

En 2017, neuf heures d'embouteillage sur dix étaient imputables à des goulets d'étranglement, précise en outre l'OFROU. Par conséquent, le trafic s'est reporté sur les routes cantonales et urbaines, "ce qui ne va pas dans le bon sens". Le volume de trafic a pour la première fois augmenté plus fortement sur ces routes dites secondaires que sur le réseau des routes nationales.

La circulation a été ralentie en 2017 pendant 25'853 heures sur ces dernières, ce qui correspond à une hausse de 7,4% par rapport à l'année précédente, selon l'OFROU. La surcharge de trafic reste la première cause des bouchons, avec 22'949 heures qui lui étaient imputables, soit 89% du total. Le nombre d'heures d'embouteillage causées par des accidents s'est accru, passant de 2420 à 2504 heures.

Chantiers maîtrisés

En revanche, la tendance à la baisse du nombre d'heures d'embouteillage causées par des chantiers s'est poursuivie. Celles-ci ont encore diminué d'un tiers pour s'établir à 236 heures, soit moins de 1% du nombre total d'heures de bouchons. Les efforts de l'OFROU pour réaliser des travaux essentiellement aux heures de faible affluence s'avèrent payants, fait remarquer l'office.

Au total, 27,68 milliards de kilomètres ont été parcourus sur le réseau des routes nationales en 2017, ce qui correspond à plus de 67'500 fois la distance entre la Terre et la Lune. Les routes nationales, qui ne représentent qu'environ 2,5% de l'ensemble du réseau suisse, ont absorbé plus de 40% de la totalité du trafic routier et plus de 70% du trafic de marchandises.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS