Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Les femmes sont toujours minoritaires parmi les enseignants des hautes écoles universitaires mais l'écart se réduit. Durant les dix dernières années, le nombre de femmes professeurs y a plus que doublé.
Comme le montrent les dernières données de l'Office fédéral de la statistique, le nombre de femmes occupant un poste de professeur universitaire est passé de 222 à 574 entre 2000 et 2009. Leur proportion a progressé de 8,4% à 16,4%. Aux autres postes d'enseignement universitaire, le nombre de femmes a aussi doublé pour atteindre 2239.
La proportion est passée de 20% à 25%. Pour ce qui est des assistants et des collaborateurs scientifiques, l'effectif féminin a grimpé de 6598 à 10'260 et la proportion de presque 34% à 40,5%.
Au sein du personnel technique et administratif, la part des femmes est relativement stable à 60%. Elles étaient 9200 en 2009.
La part la plus élevée de femmes se trouve dans les facultés de sciences humaines et sociales: parmi les professeurs, elles sont 27,5%, parmi les autres postes d'enseignement 44,1% et parmi les assistants et collaborateurs scientifiques 54,4%. Dans les sciences techniques, en revanche, la proportion des femmes est très modeste, avec seulement 9% des professeurs.
Parmi les hautes écoles universitaire figurent les deux Ecoles polytechniques fédérales (EPF) de Lausanne et de Zurich, dix universités cantonales ainsi que quelques autres hautes écoles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS