Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le nombre de journalistes tués augmente de près de 60%

La PEC est notamment préoccupée par la détention de journalistes en Birmanie (archives).

KEYSTONE/EPA/NYUNT WIN

(sda-ats)

Le nombre de journalistes tués depuis janvier dans le monde a augmenté de près de 58% par rapport à la même période l'an dernier. Plus de 40 d'entre eux sont décédés, a déploré mercredi l'ONG genevoise Presse Emblème Campagne (PEC).

Dix-huit pays ont été affectés, a-t-elle ajouté à la veille de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Parmi eux, l'Afghanistan arrive au premier rang après le décès de 9 journalistes dimanche dans deux explosions.

Suivent le Mexique et la Syrie. La PEC dénonce fermement ces violences. Le secrétaire général Blaise Lempen appelle les Etats à des mesures supplémentaires pour protéger les journalistes. Et demande des investigations indépendantes et des mécanismes de suivi pour poursuivre les responsables de ces actes.

Les discussions pour une convention internationale doivent être lancées rapidement, ajoute la présidente de l'ONG Hedayat Abdel Nabi. L'organisation est notamment préoccupée par les détentions arbitraires et les décisions judiciaires récemment en Turquie. De même que par la situation en Birmanie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.