Toute l'actu en bref

En 2016, le nombre de morts sur les routes suisses a diminué de 15% pour s'établir à 216. Depuis le début des comptages en 1940, seule l'année 1945 a connu moins de victimes (211) (archives).

KEYSTONE/KANTONSPOLIZEI BASEL-LANDSCHAFT

(sda-ats)

En 2016, 216 personnes ont perdu la vie sur les routes suisses, soit 37 de moins qu’en 2015 (-15%). Le nombre de blessés graves a quant à lui fléchi de 1% pour s’établir à 3785. Les motocyclistes et les piétons ont eu moins d'accidents.

Depuis le début des comptages à l'échelle nationale en 1940, seule l'année 1945 a connu moins de victimes (211 tués), a indiqué mardi l'Office fédéral des routes (OFROU). En 1971, on déplorait encore 1773 morts sur les routes (niveau record). Depuis, ce chiffre n'a cessé de baisser (-88% au total).

Le nombre de motocyclistes tués a également diminué. En 2016, 43 d'entre eux ont succombé à leurs blessures après un accident (-35%). S'agissant des occupants de voitures de tourisme, 75 décès ont été déplorés, soit autant que l'année précédente. Le nombre de blessés graves a diminué de 1%.

Pour ce qui est des cyclistes et des conducteurs de vélos électriques, les chiffres demeurent à un niveau élevé: 24 cyclistes ont péri sur les routes, soit un de moins qu'en 2015. Par contre, le nombre de blessés graves a légèrement augmenté, passant de 838 à 854 personnes.

ATS

 Toute l'actu en bref