Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'emploi a poursuivi sa progression en Suisse au troisième trimestre 2011. Le nombre de personnes actives occupées a augmenté de 2,2% à 4,7 millions par rapport à la même période de l'an dernier, alors qu'il a reculé de 0,1% dans l'Union européenne.

La part des actifs occupés s'est renforcée de 2,9% chez les hommes et de 1,4% chez les femmes, a précisé jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Le nombre de travailleurs de nationalité suisse s'est accru de 1,2% à 3,4 millions entre le 3e trimestre 2010 et le 3e trimestre 2011. Chez les travailleurs de nationalité étrangère, la hausse a atteint 5%, à 1,3 million.

Différences

Parallèlement, le taux de chômage calculé selon les critères du Bureau international du travail (BIT) a baissé de 0,4 point de pourcentage à 4,2% sur sol helvétique. Dans l'UE, cet indicateur est passé de 9,4 à 9,5%.

Par comparaison, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) faisait état d'un taux de chômage en Suisse de 2,8% aux mois de juillet, août, et septembre. Cette différence est basée sur les critères définissant le statut de chômeur.

Jeunes plus touchés

En Suisse, les hommes ont été plus nombreux à retrouver un emploi: le taux de chômage chez les actifs masculins a baissé de 0,5 point à 3,6% contre une diminution de 0,4 point à 4,9% chez les femmes.

Les différentes classes d'âges n'ont pas été logées à la même enseigne: chez les 50-64 ans le taux de chômage a perdu 0,8 point à 2,6% par rapport au 3e trimestre de l'an passé, tandis qu'il a progressé de 0,4 point à 9,1% chez les 15-24 ans.

Hausse du chômage longue durée

De même, si le chômage des personnes de nationalité étrangère provenant d'un Etat tiers s'est replié de 1,6 point à 11,6%, cette catégorie reste malgré tout 2,5 fois plus touchée par le chômage que les personnes de nationalité étrangère provenant des Etats de l'UE ou de l'AELE.

La part des chômeurs de longue durée a progressé de 0,7 point à 36,4%, a encore noté l'OFS. Sur les 191'000 chômeurs au 3e trimestre 2011, 69'000 sont au chômage depuis au moins un an. Par ailleurs la durée médiane du chômage a reculé, passant de 227 à 219 jours.

ATS