Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de Rohingyas arrivent chaque semaine au Bangladesh (archives).

KEYSTONE/AP/BERNAT ARMANGUE

(sda-ats)

Le nombre de Rohingyas qui se sont réfugiées au Bangladesh depuis un mois et demi dépasse désormais 580'000. Et 10'000 à 15'000 personnes sont bloquées depuis dimanche juste après avoir franchi la frontière.

Au total, les réfugiés sont 582'000 depuis un mois et demi, ont dit devant la presse des porte-parole du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR). Auxquels s'ajoutent environ 300'000 personnes qui ont fui la Birmanie lors de précédentes vagues de violences.

Depuis dimanche soir, 10'000 à 15'000 personnes sont arrivées, dont certaines ont marché pendant une semaine. Elles attendent la permission de quitter une zone près de la frontière pour rejoindre les camps de Cox's Bazar. Avec le Croissant-rouge local et une ONG, le HCR leur distribue de la nourriture. Il appelle les autorités du Bangladesh à les accueillir dans les camps.

L'appel de l'UNICEF n'a été financé qu'à 7%. Or, 60% des réfugiés sont des enfants, a expliqué une porte-parole. "Des milliers d'entre eux arrivent chaque semaine", dit-elle. Sans amélioration, l'UNICEF ne pourra plus garantir un accès à l'eau potable à de nombreuses personnes d'ici fin novembre.

Appel récent lancé par l'ONU

Il a pu établir 180 points d'eau, mais il en faudrait environ huit fois plus. Parmi les autres conséquences, de la nourriture pour environ 15'000 enfants confrontés à une malnutrition sévère aiguë ne pourra plus être distribuée.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pu vacciner de la semaine dernière à lundi 680'000 personnes contre le choléra. Une campagne additionnelle était prévue mardi et mercredi. Dans une seconde phase, 200'000 enfants de 1 à 5 ans recevront fin octobre une nouvelle dose.

L'ONU a demandé 434 millions de dollars, dont un quart est financé. Lundi, le Haut commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi, le directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) William Lacy Swing et le chef des affaires humanitaires de l'ONU Mark Lowcock ont appelé les pays à faire davantage pour les Rohingyas.

Organisée par l'UE et le Koweït, une conférence des donateurs est prévue lundi prochain à Genève. Un membre du gouvernement du Bangladesh est attendu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS