Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La crise économique n'a pas encore eu de répercussions sur l'aide sociale. Dans les 13 villes dans lesquelles l'Initiative des villes a examiné les cas d'aide sociale, le nombre de bénéficiaires a reculé en moyenne de 1,7% en 2009.
Ce tableau est toutefois nuancé: seules cinq villes - Zurich, Bâle, Lucerne, Schaffhouse et Uster (ZH) - comptent moins de cas. A Winterthour (ZH) et St-Gall, le nombre est constant, écrit l'Initiative des villes ce lundi.
En revanche, Berne, Lausanne, Bienne, Zoug, Wädenswil (ZH) et Schlieren (ZH) comptent nettement plus de personnes dépendant de l'aide sociale. Avec 6,2%, la progression est la plus forte à Schlieren.
La crise économique qui s'est manifestée dès l'automne 2008 n'a eu que peu de conséquences pour l'aide sociale, poursuit l'association. Cela pourrait encore changer: depuis l'automne 2008, les cas augmentent dans de nombreuses villes, peut-être une répercussion tardive de la crise, note l'Initiative des villes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS