Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 10% des citoyens suisses - 703'640 personnes - vivent dans un autre pays. Comme l'indique la statistique 2011 des Suisses de l'étranger, la grande majorité (61,85% ou 435'203 personnes) réside en Europe, dans des pays de l'Union européenne (UE) pour 96,67% d'entre eux (420'653 personnes).

Approximativement trois Suisses de l'étranger sur quatre sont aussi citoyens d'un ou de plusieurs autres pays, a indiqué le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

C'est la France qui héberge la plus grande communauté de Suisses à l'étranger: 183'754 de nos compatriotes sont inscrits auprès des représentations de Lyon, Paris, Marseille et Strasbourg, ce qui équivaut à plus d'un quart du total (26,11%). L'Allemagne occupe la deuxième place, avec 79'050 Suisses (11,23%), suivie par les Etats-Unis (75'637 ou 10,75%).

À l'autre bout de la liste, on trouve Sao Tomé-et-Principe, la Micronésie et les Kiribati, chacun de ces pays n'accueillant qu'un seul citoyen helvétique, précise le DFAE.

Hausse en Asie

L'année dernière, le nombre de Suisses enregistrés à l'étranger a augmenté de 1,23% (8517 personnes). Comme en 2010, c'est en Asie qu'a été enregistrée la croissance la plus forte (+1861 personnes ou 4,49%), suivie de l'Europe (+5705, 1,33 %), de l'Océanie (+334, 1,11%), de l'Afrique (+155, 0,77%) et de l'Amérique (+462, 0,27%).

Sur les 545'844 Suisses de l'étranger ayant le droit de vote, 143'288 personnes (26,25%) se sont inscrites comme électeurs auprès d'une commune suisse afin d'exercer ce droit, selon le DFAE. Cela correspond à une augmentation de 5,45%.

Centralisation

Pour la première fois, la statistique des Suisses de l'étranger a été établie de manière centralisée à Berne à la demande la Direction consulaire du DFAE, à l'aide d'un nouveau programme informatique.

Jusqu'à présent, les données sur les Suisses de l'étranger étaient compilées par les ambassades et les consulats généraux, qui les transmettaient au DFAE, où était élaborée la statistique générale.

ATS