Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quarante oiseaux figurent à un niveau de menace plus élevé sur la Liste rouge 2015, qui répertorie les espèces menacées au niveau mondial, voire au seuil de l'extinction. Par rapport à 2014, le bilan est négatif: seules 23 espèces ont vu leur situation s'améliorer.

Dans un communiqué diffusé jeudi, BirdLife appelle les gouvernements à prendre leurs responsabilités et à développer des programmes de conservation. "Des espèces comme le fuligule milouin et la tourterelle des bois, menacées au niveau mondial, sont présentes en Suisse", écrit l'Association suisse pour la protection des oiseaux (ASPO/BirdLife Suisse).

Le nombre de tourterelles des bois, oiseau symbole de l'amour et de la chance, a baissé de 30% en une quinzaine d'années. Le volatile figure donc sur la nouvelle Liste rouge, une publication de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN) et BirdLife International.

Vautours en danger

Parmi les 38 autres espèces inscrites dans une catégorie supérieure de menace sur cette liste apparaissent plusieurs vautours, des petits échassiers ainsi que des oiseaux "très particuliers" comme les calaos ou deux espèces de pinsons de Darwin.

En Afrique, six des onze espèces de vautours ont été classées à un niveau supérieur de la liste. Les causes du déclin sont multiples, explique ASPO/BirdLife Suisse: disparition de l'habitat, braconnage, utilisation en médecine traditionnelle, empoisonnement visant des prédateurs.

Or sans les vautours, "le risque de transmission de maladies va augmenter", avertit Julius Arinaitwe, directeur du programme Afrique pour BirdLife International. "En éliminant les carcasses, les grands oiseaux jouent en effet un rôle sanitaire de premier plan".

15% des espèces

Au total, 1519 oiseaux - soit 15% de l'ensemble des espèces connues - sont menacés, dont 217 risquent de disparaître. "Plusieurs espèces européennes ont vu leur statut se péjorer" cette année, selon l'ASPO. Outre la tourterelle des bois, c'est notamment le cas du pipit farlouse, du vanneau huppé et de l'eider à duvet.

Une pointe d'optimisme quand même: certaines espèces ont été rétrogradées à des niveaux inférieurs de menace, parce que les scientifiques ont découvert de nouvelles populations ou parce que des programmes de conservation ont été menés et couronnés de succès.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS