Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le nombre de victimes des mines antipersonnel dans le monde n'a jamais été aussi bas. En 2009, 3956 victimes ont été recensées, soit 28% de moins que l'année précédente. Seul un gouvernement, la Birmanie, utilise encore des mines antipersonnel.
"Le respect du traité d'Ottawa interdisant les mines n'a jamais été aussi fort", a déclaré Mark Hiznay, de la Campagne internationale contre les mines (ICBL) en présentant à Genève le rapport annuel de la coalition.
La Russie a été enlevée de la liste des utilisateurs de mines, ce qui fait du gouvernement de Rangoun le seul à utiliser cet engin de mort. Des groupes rebelles posent toutefois encore des mines dans six pays, l'Afghanistan, la Colombie, l'Inde, le Pakistan, le Yémen et la Birmanie.
Seuls trois pays produisent encore des mines antipersonnel, l'Inde, le Pakistan et la Birmanie. Jamais autant de zones minées ont été dépolluées que l'an dernier, soit 198 km2, entraînant la destruction de 255'000 mines antipersonnel et 37'000 mines anti-véhicules.
Les principales opérations de dépollution (80% environ) ont eu lieu en Afghanistan, au Cambodge, en Croatie, en Irak et au Sri Lanka. Encore 66 Etats sont concernés par la présence de mines sur leur territoire.
La Suisse au 10e rangLe financement est resté stable l'an dernier, malgré la récession: il s'est élevé à 622 millions de dollars, dont 449 millions versés par 33 pays donateurs sur le plan international.
Les Etats-Unis (118 millions), la Commission européenne, le Japon, la Norvège et l'Allemagne ont contribué à plus de 60 % du financement. La Suisse, qui a ratifié le traité d'Ottawa en mars 1998, arrive elle en 10e position avec 15 millions de dollars.
Toutefois, les fonds pour l'assistance aux victimes restent insuffisants, seulement 38 millions du total. L'Afghanistan est le pays qui a reçu le plus d'argent, soit 107 millions.
Trente-neuf pays n'ont pas encore signé le traité d'Ottawa, entré en vigueur en 1999, dont la Chine, l'Inde, le Pakistan, la Russie et les Etats-Unis, mais la plupart respectent ses dispositions, affirme l'ICBL.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS