Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les automobilistes devaient prendre leur mal en patience dimanche matin à Téhéran

KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH

(sda-ats)

La vie tournait au ralenti dimanche matin dans le nord-ouest de l'Iran après de fortes chutes de neige. Les autorités ont ordonné la fermeture des écoles et des administrations dans de nombreuses villes. La couche de neige dépassait 20 cm à Téhéran.

Dans le nord de Téhéran situé à environ 1700 m d'altitude, la neige a commencé à tomber à gros flocons samedi en fin de journée, d'après le récit de journalistes de l'AFP sur place. La circulation était inhabituellement fluide. L'aéroport international (Imam-Khomeiny) et celui de Mehrabad (vols intérieurs) ont été fermés "jusqu'à nouvel ordre" à cause d'un manque de visibilité, selon la télévision d'Etat.

Dans la capitale iranienne, les écoles ont été fermées et les administrations ont annoncé qu'elles ouvriraient en retard. Le poids de la neige sur les branches a provoqué la chute de nombreux arbres, quelquefois sur des voitures mais également sur les câbles électriques provoquant des coupures d'électricité, selon des photos publiées sur les médias sociaux et les agences de presse.

Cette tempête de neige frappe surtout le quart nord-ouest du pays. Dans certaines zones montagneuses, l'enneigement atteint 1,30 m, selon l'agence de presse officielle iranienne Irna.

Croissant rouge à la rescousse

Des milliers d'automobilistes ont été bloqués toute la nuit sur plusieurs autoroutes, notamment celles menant vers la capitale depuis les villes de Qom, Saveh, Qazvin et Karaj dans un rayon de 150 km autour de Téhéran, selon divers médias et des témoignages sur les réseaux sociaux.

Des centaines d'équipes du Croissant rouge ont été mobilisées pour apporter de l'aide aux automobilistes: "6600 personnes ont été hébergées d'urgence", a déclaré dimanche Morteza Salimi, le chef du Croissant rouge cité par l'agence Irna. Les autorités ont demandé aux gens d'éviter de prendre leur voiture, sauf en cas d'urgence.

La compagnie nationale du gaz a de son côté mis en garde contre une hausse de la consommation à cause de cette vague de froid qui va durer jusqu'à mercredi prochain. Selon les prévisions, la température pourrait descendre jusqu'à -20°C dans certaines régions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS