Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Manille - Le nouveau président philippin Benigno Aquino a prêté serment mercredi. Le fils de l'ancienne cheffe de l'Etat Corazon Aquino a promis de sortir les Philippines de la pauvreté et s'est engagé à lutter contre la corruption, l'un des credo de sa campagne électorale.
"S'il n'y a pas de corruption, il n'y a pas de pauvres. Il ne s'agit pas juste d'un slogan pour une affiche. C'est le principe qui guidera mon administration. Nous sortirons notre pays de la pauvreté", a-t-il promis devant une foule immense, symbole des énormes attentes de la population.
Malgré les fortes pluies annoncées, un demi-million de personnes se sont massées dans la vieille ville de la capitale où s'est tenue la cérémonie. La plupart étaient habillés de jaune, la couleur du Pouvoir populaire qui chassa le dictateur Ferdinand Marcos en 1986, portant au pouvoir Corazon Aquino.
Avec plus de 15,2 millions de voix, soit 42% des suffrages, M. Aquino, 50 ans, a largement devancé son plus proche rival, l'ancien président Joseph Estrada. Il succède à Gloria Arroyo qui, après neuf ans de pouvoir assombris par des rumeurs de corruption et de manipulation de votes, ne pouvait se représenter.
Mardi, Benigno Aquino avait annoncé la création d'une "Commisssion Vérité" pour enquêter sur les accusations de corruption, de fraude électorale et d'atteintes aux droits de l'homme lancées contre Gloria Arroyo.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS