Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nouvel avion de Swiss a été inauguré mercredi 14 juin à Genève (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Une semaine après son inauguration, le nouvel avion de Swiss rencontre déjà des problèmes. En l'espace de trois jours, l'appareil Bombardier CS300 a dû interrompre deux fois son vol et repartir sur Zurich pour être réparé.

Il s'agit d'un incident regrettable et malchanceux, a déclaré jeudi à l'ats une porte-parole de Swiss, confirmant une information de blick.ch. La première fois, l'avion a dû interrompre son vol dimanche. En chemin entre Genève et Londres, l'appareil a dû atterrir de façon non prévue à Zurich.

Deux jours plus tard, mardi, un vol entre Genève et Nice a dû être détourné sur Zurich. L'inauguration du CS300 a eu lieu mercredi dernier à Genève. Le premier vol commercial a relié jeudi dernier Genève à Londres. D'ici à la fin de l'année, la compagnie lancera chaque mois un nouvel appareil de ce type depuis Genève Aéroport.

Un huitième suivra "sans doute" début 2018. Ce dispositif s'ajoute au Bombardier CS100, légèrement plus petit, opérationnel depuis mars dernier à Genève et également utilisé depuis Zurich.

La confiance très élevée

De tels incidents sont rares. "La confiance technique envers la série CS de Bombardier est très élevée", explique Swiss.

Selon la compagnie, les raisons de ces interruptions proviennent d'irrégularités sur le réacteur gauche, dans le cas de dimanche, et droit, dans celui de mardi. Les appareils ont dû être détournés sur Zurich, car c'est là qu'il y a les meilleures possibilités de réparation. Les passagers ont été transférés soit par d'autres liaisons, soit par un vol spécifique, à destination.

ATS