Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un gratte-ciel de 381 mètres surplombant la commune grisonne de Vals: pour le promoteur immobilier Remo Stoffel, ce n'est pas une utopie, c'est un projet concret. L'enfant de Vals veut investir 300 millions de francs pour réaliser son rêve de nouvel hôtel des thermes.

Avec 107 chambres sur 82 étages, le fin gratte-ciel se dresse comme une épingle plantée entre les montagnes, selon les plans présentés mercredi aux médias. Le promoteur le surnomme la "Femme de Vals" en allusion à la sculpture d'Alberto Giacometti la "Femme de Venise".

Cette tour, qui a déjà fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours, a été dessinée par l'architecte américain Thom Mayne, lauréat du prestigieux prix Pritzker en 2005. Si elle est construite, elle deviendrait la plus haute d'Europe.

Nouveau genre de tourisme

M. Stoffel et son partenaire Pius Truffer, propriétaire de la carrière de Vals, ont expliqué vouloir lancer une nouvelle sorte de tourisme, un tourisme post-ère des résidences secondaires.

Le nouvel hôtel se veut une adresse hyper-luxueuse. Le promoteur veut faire de Vals le point de chute des riches touristes qui visitent l'Europe en hélicoptère.

M. Stoffel prévoit également l'aménagement d'un immense jardin japonais, grand comme cinq terrains de football, dessiné par l'architecte Tadao Ando. L'hôtel des thermes actuel doit, lui, être transformé pour passer dans la catégorie des cinq étoiles.

Séduire la population

Les habitants de Vals doivent être informés dans la soirée, sans les médias. Ces projets ne seront pas imposés. Sans la population, cela n'ira pas, a affirmé Pius Truffer.

Les citoyens de Vals avaient déjà accordé leur confiance à Remo Stoffel au moment de la vente des thermes en 2012. Ils avaient préféré son offre à celle de Peter Zumthor, l'architecte des thermes.

Des voix critiques s'élèvent déjà. Pour le directeur de la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage Raimund Rodewald, il s'agit d'un château en Espagne. Les risques d'incendie ou de séisme rendent le projet irréalisable.

Avec sa "tour à la Dubaï", Remo Stoffel retombe dans les années 1960, dit-il à l'ats. A l'époque déjà, on rêvait de construire des gratte-ciel dans les Alpes.

Plusieurs projets de tour ont échoué dans les Grisons. En 2004, les citoyens de Davos avaient approuvé un zonage spécial pour la construction d'une tour de 105 mètres de haut. Elle n'a toujours pas vu le jour. Un autre projet de 77 mètres a échoué dans les urnes à Celerina en 2006.

Votation en perspective

La route est encore longue pour la "Femme de Vals". Les citoyens de la commune devront approuver une révision du plan d'aménagement. Le gouvernement cantonal devra ensuite encore donner son feu vert.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS