Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police britannique avait annoncé avoir trouvé une "petite bouteille" contenant le poison au domicile de Charlie Rowley, à Amesbury (archives).

KEYSTONE/EPA/RICK FINDLER

(sda-ats)

Le Novitchok, l'agent innervant qui a empoisonné un couple de Britanniques à Amesbury, dans le sud de l'Angleterre, était contenu dans une bouteille de parfum, a affirmé le frère d'une victime. L'une des victimes n'a pas survécu à l'empoisonnement.

Matthew Rowley a déclaré à la BBC que son frère Charlie, qui est hospitalisé, lui a confié avoir ramassé une bouteille de parfum. Charlie Rowley a été admis à l'hôpital le 30 juin dans un état critique mais son état s'est depuis un peu amélioré, considéré désormais comme "grave mais stable" par les médecins. Interrogé par l'AFP lundi, Scotland Yard a refusé de commenter les propos de son frère.

La police britannique avait annoncé vendredi avoir trouvé une "petite bouteille" contenant le poison au domicile de Charlie Rowley, à Amesbury, où les secours avaient pris en charge cet homme de 45 ans et sa compagne de 44 ans, Dawn Sturgess. Cette dernière, mère de trois enfants, n'a pas survécu à l'empoisonnement.

Les enquêteurs essayent d'établir "d'où vient la bouteille et comment elle est arrivée au domicile de Charlie". Des tests doivent déterminer si le poison retrouvé dans la bouteille provient du même lot qui a contaminé Sergueï et Ioulia Skripal en mars, ce qui reste une piste d'enquête pour la police.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS