Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités du Pérou ont ouvert une enquête après l'échouage d'au moins 877 dauphins sur le littoral du nord du pays depuis le début de l'année, a annoncé jeudi le ministère de l'Environnement. Les cétacés sont probablement morts en raison d'un virus.

Il y a déjà eu des cas d'affections massives de ce virus, appelé "morbillivirus" au Pérou, au Mexique et aux Etats-Unis, a expliqué le vice-ministre de l'Environnement. Les autorités attendent les résultats des analyses effectuées sur les cadavres. Elles ont écarté les hypothèses d'un dommage collatéral de la pêche au filet ou d'une éventuelle contamination des eaux.

De son côté, l'Organisation scientifique pour la conservation des animaux aquatiques (ORCA) attribue ces morts aux activités d'exploration des compagnies pétrolières dans la zone, qui, selon elle, produisent des bruits affectant les cétacés. Selon l'ORCA, plus de 3000 dauphins se sont échoués sur les plages du nord depuis janvier.

L'Institut de la mer du Pérou a démenti cette version. Elle précise que les résultats d'analyses conduites aux Etats-Unis seront disponibles dans 15 jours.

ATS