Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vive hausse des cours du brut n'aura pas suffi à donné une direction clair à Wall Street.

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

La Bourse de New York a fini sur une note indécise mercredi. Elle a été prise entre d'un côté la vive hausse des cours du brut et, de l'autre, des résultats d'entreprise jugés mitigés et la décision du président américain Donald Trump de limoger le directeur du FBI.

L'indice Dow Jones a cédé 0,16%, soit 32,67 points, à 20'943,11. Le S&P-500, plus large, a en revanche pris 2,71 points, soit 0,11%, à 2399,63, inscrivant un nouveau record de clôture, le troisième en quatre séances. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 8,56 points (+0,14%) à 6129,14, enchaînant pour sa part son quatrième record de clôture de suite.

Donald Trump a déclenché une tempête politique en limogeant le patron du FBI James Comey. Ce dernier dirigeait l'enquête sur les soupçons d'ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 avec l'éventuelle complicité de l'équipe de campagne du futur président.

Pour les analystes financiers, ces nouvelles turbulences politiques risquent de détourner Donald Trump encore un peu plus de ses promesses électorales de baisser les impôts, de déréguler des pans entiers de l'économie et de stimuler cette dernière par des grands projets d'infrastructure.

Ce cocktail ont porté Wall Street vers de nouveaux sommets depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre. "On ne s'attendait déjà pas à voir l'administration avancer à grands pas dans son ordre du jour et ceci ne va certainement pas améliorer les choses", a déclaré Eric Wiegand, gérant de portefeuille chez U.S. Bank.

Walt Disney en baisse

Le compartiment pétrolier a bondi de 1,06% dans la foulée des gains de plus de 3% des cours du brut. Ces derniers ayant notamment été portés par la plus forte baisse des stocks américains enregistrée depuis le début de l'année.

L'action Walt Disney a perdu 2,15% à 109,66 dollars, accusant la plus forte baisse du Dow Jones après que le géant des médias a fait état d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes et d'une baisse du nombre d'abonnés de son bouquet de chaînes de sport ESPN, traditionnel vache à lait du groupe.

Le recul le plus marqué du S&P 500 a été celui de l'action Priceline (-4,52% à 1.824,77 dollars) après que l'opérateur de sites internet dédiés au voyage a fait état de prévisions pour le trimestre en cours moins bonnes que prévu.

A l'autre bout du spectre, le titre Nvidia a bondi de 17,83% à 121,29 dollars, plus forte hausse du S&P 500, après l'annonce d'un chiffre d'affaires meilleur que prévu à la faveur de la forte demande pour ses puces dans le secteur de l'informatique dématérialisée ("cloud computing") dans les centres de données.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS