Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Pakistan a fait des progrès contre le "cancer" de l'extrémisme

Bombay - Le président américain Barack Obama, en visite en Inde, a estimé dimanche que les progrès réalisés par le Pakistan contre l'extrémisme n'étaient pas "aussi rapides" que le souhaiteraient les Etats-Unis. Il a appelé aussi Indiens et Pakistanais à poursuivre leur dialogue.
M. Obama a néanmoins affirmé que le Pakistan faisait des progrès contre le "cancer" de l'extrémisme. S'exprimant devant des étudiants à Bombay, il a déclaré que le Pakistan avait réalisé avoir un "profond" problème avec l'extrémisme et qu'il prenait des mesures pour y répondre mais que les progrès n'étaient pas "aussi rapides que nous le voudrions".
Les deux pays doivent opter pour des thèmes moins sujets à la confrontation entre les deux ennemis traditionnels du sous-continent, selon lui. En première ligne dans le conflit afghan, le Pakistan est un allié crucial des Etats-Unis qui le considère comme un facteur clef d'une stabilisation de l'Afghanistan.
PartenariatLe Pakistan, a redit M. Obama dimanche, doit être un partenaire dans le processus du développement de son voisin afghan. "L'investissement de l'Inde dans le développement de l'Afghanistan est apprécié. Le Pakistan doit être un partenaire dans ce processus", a-t-il dit devant les étudiants à Bombay.
Mais les relations entre Washington et Islamabad sont placées sous le sceau de la complexité. En Inde, où il a entamé samedi une tournée diplomatique de dix jours en Asie, Barack Obama doit donc tenir une ligne étroite: ne pas froisser le Pakistan mais répondre aussi aux attentes des autorités indiennes, convaincues qu'une partie du pouvoir pakistanais a été impliqué dans l'attaque de novembre 2008 sur Bombay.
Les commandos qui ont font 166 morts au cours des 60 heures d'assaut contre des cibles symboliques de la capitale économique de l'Inde venaient du Pakistan. Samedi, alors qu'il rendait hommage aux victimes de Bombay, Obama a déçu ses hôtes en n'évoquant pas le Pakistan. Dans son entourage, on confiait dimanche qu'il reparlerait du Pakistan lors de son discours lundi devant le Parlement indien, à New Delhi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.