Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La proportion d'enfants jamais vaccinés est désormais négligeable (archives).

KEYSTONE/AP/FAREED KHAN

(sda-ats)

Le Pakistan se rapproche d'une éradication de la poliomyélite ou polio. Aucune trace de cette maladie infantile paralysante n'a été découverte dans les échantillons d'eaux usées prélevées en avril dans 40 sites à hauts risques, une première.

Ces analyses environnementales permettent d'évaluer la présence du virus, que des cas soient identifiés ou non. Il s'agit du premier mois sans trace de polio depuis le début des tests en 2009.

"Ceci est conforme à l'objectif de venir à bout de la polio d'ici la fin de l'année", a indiqué mardi Rana Safdar, qui dirige le centre opérationnel d'urgence où est coordonnée la lutte contre la polio au Pakistan. Ce pays est avec l'Afghanistan voisin le dernier au monde où la polio reste endémique.

Onze nouveaux cas de polio ont été enregistrés depuis le début de l'année au Pakistan, contre 25 à la même date en 2015, une année qui avait déjà été marquée par un net recul de la maladie, a souligné M. Safdar. En outre, parmi les 40 échantillons prélevés en avril dans les égouts de zones urbaines particulièrement susceptibles d'être touchées par la polio, aucun ne s'est avéré positif.

"Cela ne veut pas dire que tout le pays est débarrassé de la polio, mais nous sommes confiants dans le fait que l'intensité de transmission du virus a diminué et atteint son plus bas niveau historique", s'est réjouit M. Safdar. Le responsable a estimé que cela était particulièrement important à l'approche de l'été, lorsque la contagion est plus virulente.

Travail de persuasion

Autre avancée, la proportion d'enfants jamais vaccinés est désormais négligeable. Elle était encore de 5% en 2015 et 20% en 2014, selon la même source. Ceci est dû à à une amélioration de la sécurité et un travail de persuasion des communautés méfiantes à l'égard du vaccin.

Les équipes de lutte contre la polio, outre l'immunisation de routine, concentrent désormais leurs efforts sur les zones où subsistent d'importants risques. Il s'agit notamment de la région frontalière avec l'Afghanistan, dans le nord-ouest du pays, et dans les camps de réfugiés afghans.

Le Pakistan espère être retiré d'ici 2018 de la liste des pays où la polio est endémique, soit après un an sans nouveau cas. La poliomyélite, maladie infantile très contagieuse, est provoquée par un virus qui envahit le système nerveux. Elle peut entraîner une paralysie totale en quelques heures.

ATS