Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Palais des Nations, à Genève, ne devrait plus ouvrir ses portes au grand public avant 2023 et la fin des travaux de rénovation du bâtiment.

KEYSTONE/EPA KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Un peu plus de 14'000 personnes ont profité samedi des portes ouvertes de l'ONU, à Genève, pour explorer le Palais des Nations. La Suisse était invitée d'honneur de la manifestation. Elle a insisté sur les Objectifs du développement durable (ODD).

"Nous avons reçu 14'162 visiteurs", a relevé Alessandra Vellucci, la directrice de l'information de l'ONU. Un nombre moins élevé qu'en 2015, où 20'000 personnes avaient pris part à la journée portes ouvertes. Mais c'était une édition exceptionnelle, qui avait été organisée dans le cadre des 70 ans de l'ONU, a noté la porte-parole.

Cette journée d'ouverture de l'ONU est probablement la dernière avant 2023 au moins. Le Palais des Nations va en effet faire l'objet d'importants travaux de rénovation. Le chantier s'est ouvert cet été. Des contraintes de sécurité ne vont plus permettre d'accueillir le grand public.

La journée a été inaugurée par Michael Moller, le directeur des Nations unies à Genève. L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura était également présent, tenant à remercier les Genevois, a fait savoir Mme Vellucci. Ces portes ouvertes ont pour but de réduire la distance entre l'ONU et le canton du bout du lac.

La journée a coûté 400'000 francs, dont la moitié pour le dispositif de sécurité. Ces dépenses sont couvertes par la Confédération, le canton et la Ville de Genève. Plusieurs partenaires privés ont aussi mis la main à la poche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS