Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le pape Benoît XVI demande une "solution politique" en Syrie

Le pape Benoît XVI a appelé mardi, lors de sa bénédiction "Urbi et Orbi", les belligérants syriens à "chercher une solution politique" en cessant de verser le sang. Il a également lancé un appel à l'immense Chine pour qu'elle s'ouvre aux religions.

"Oui, que la paix germe pour la population syrienne, profondément blessée et divisée par un conflit qui n'épargne pas même les personnes sans défense et fauche des victimes innocentes", a lancé Benoît XVI de la loggia de la basilique Saint-Pierre devant des dizaines de milliers de fidèles réunis par un temps couvert et doux sur la place Saint-Pierre.

"Je fais appel pour que cesse l'effusion de sang, que soient facilités les secours aux personnes déplacées et aux réfugiés et que, par le dialogue, soit recherchée une solution politique au conflit", a déclaré le pape.

"Que la paix germe aussi sur la terre où est né le Rédempteur et qu'il donne aux Israéliens et aux Palestiniens le courage de mettre fin à trop d'années de lutte et de divisions, et d'entreprendre avec décision le chemin de la négociation", a encore recommandé le pape.

Respect des religions

La bénédiction était retransmise par des télévisions du monde entier, les téléspectateurs étant aussi concernés par "l'indulgence plénière" - le pardon des péchés traditionnellement accordé à cette occasion.

Benoît XVI a lancé un appel remarqué aux "nouveaux dirigeants chinois" pour qu'ils "mettent en valeur l'apport des religions" dans tout le pays. Des tensions sont apparues ces dernières années entre Chine et Vatican.

Le Christ, a-t-il dit, "porte son regard sur les nouveaux dirigeants de la République populaire de Chine pour la haute charge qui les attend. Je souhaite que celle-ci mette en valeur l'apport des religions, dans le respect de chacune, de sorte qu'elles puissent contribuer à la construction d'une société solidaire, au bénéfice de ce noble peuple et du monde entier".

Les catholiques chinois sont divisés entre une Eglise fidèle à Rome et une Eglise patriotique liée au pouvoir. Benoît XVI a ensuite lancé mardi plusieurs appels pour des solutions de paix en Afrique, au Nigeria, au Kenya, au Mali, en République démocratique du Congo.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.