Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Benoît XVI a gracié son ancien majordome Paolo Gabriele, condamné en octobre dernier à 18 mois de prison pour vol de documents confidentiels, a annoncé samedi le Vatican. Le pape l'a informé en personne de sa décision. L'ex-majordome a été immédiatement libéré.

Le Saint-Siège a promis de trouver un emploi à Paolo Gabriele en dehors du Vatican et à entamer une nouvelle vie, a indiqué le Vatican.

Arrêté en mai par la police vaticane, Paolo Gabriele a été condamné le 6 octobre à la prison pour avoir subtilisé des documents confidentiels dans les appartements pontificaux et de les avoir transmis ensuite à la presse.

Deuxième employé gracié

Agé de 46 ans, père de trois enfants, l'ancien majordome a expliqué aux enquêteurs avoir voulu "créer un choc" pour "ramener l'Eglise dans le droit chemin". Selon lui, le pape Benoît XVI n'était pas "suffisamment informé" de ce qui se passait au sein de l'Eglise.

Le pape a également gracié un deuxième employé du Vatican, Claudio Sciarpelletti, complice présumé de Paolo Gabriele, un informaticien condamné à deux mois de prison avec sursis le mois dernier pour entrave à la justice dans la même affaire du "VatiLeaks".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS