Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pape François a reçu, au Vatican, le Pemier ministre libanais Saad Hariri et son épouse Lara Hariri.

KEYSTONE/EPA ANSA POOL/MAURIZIO BRAMBATTI / POOL

(sda-ats)

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a été reçu vendredi matin dans une ambiance de "grande cordialité" par le pape François. Ce dernier a notamment loué l'accueil d'un nombre important de réfugiés au Liban.

Le pape s'est, à cette occasion, à nouveau félicité de "l'accueil offert par le Liban à de nombreux réfugiés", souligne ainsi le Saint-Siège dans un communiqué.

Et "l'importance du dialogue interculturel et interreligieux a été mise en exergue, tout comme l'importance de la collaboration entre chrétiens et musulmans pour promouvoir la paix et la justice ainsi qu'une solution d'ensemble aux conflits affectant la région", ajoute le Vatican.

Le pape a offert au Premier ministre libanais deux exemplaires, en arabe et en français, de son encyclique "Laudato Si", consacrée aux questions environnementales.

Saad Hariri est le fils du milliardaire et dirigeant Rafic Hariri assassiné en 2005 dans un attentat. Il est un virulent opposant au puissant mouvement chiite Hezbollah.

M. Hariri était accompagné d'une délégation d'une douzaine de personnes, dont ses trois enfants et son épouse. Celle-ci était tout de noir vêtue et portait une mantille.

Elle a glissé en italien que l'Italie était "le plus beau pays du monde", son mari précisant qu'elle était "en train d'apprendre l'italien". Le pape a alors fait tirer les rideaux d'une grande fenêtre du palais du Vatican pour montrer la vue à Mme Hariri, ont constaté des journalistes présents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS