Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aarau - La Grand Conseil argovien demande à la Confédération d'interdire la burqa et toute forme de dissimulation du visage dans les espaces publics. Les députés ont adopté mardi par 76 voix contre 42 une initiative cantonale dans ce sens.
Ce texte sera remis aux Chambres fédérales. Il a reçu le soutien des partis bourgeois. La gauche l'a refusé. Les Verts libéraux étaient partagés. Enfin, le Conseil d'Etat avait demandé aux députés de refuser l'initiative cantonale car il estime qu'une telle interdiction n'est pas applicable.
Selon l'UDC, les visages masqués provoquent des sentiments d'insécurité et d'angoisse. Pour les radicaux argoviens, être reconnaissable dans l'espace public est une question de bienséance. La gauche a quand à elle argumenté que les voiles islamiques ne posent pas de vrai problème. Et la loi argovienne sur la police interdit déjà de dissimuler son visage sur la voie publique.
Le projet argovien prévoit quelques exceptions. On pourrait ainsi continuer à se voiler ou se masquer la face lors de fêtes traditionnelles, pour des raisons de santé ou encore pour se protéger du froid.
Le parlement argovien s'était d'abord prononcé en mai sur une pure interdiction de la burqa, une proposition qui émanait des Démocrates suisses. Jugé trop arbitraire, le projet a ensuite été étendu à d'autres formes de dissimulation du visage.
D'autres propositions de ce type ont été déposées ces derniers mois au sein des parlements bernois, soleurois, thurgovien et schwyzois. Le gouvernement bernois a rejeté un projet de l'UDC en ce sens. Le Conseil d'Etat schwyzois en a fait de même, invoquant qu'une interdiction était inutile, disproportionnée et discriminatoire.
Au début du mois d'août, le conseil scolaire du canton de St-Gall a demandé aux communes de prendre des mesures pour interdire le port du voile islamique à l'école. Pour cette institution, une telle interdiction permettrait d'empêcher une discrimination des élèves musulmanes tout en facilitant leur intégration.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS