Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La Suisse pourrait bientôt se relancer dans une campagne pour les Jeux olympiques d'hiver. Le Parlement du sport a mandaté le conseil exécutif de Swiss Olympic pour évaluer différentes candidatures pour les joutes de 2022, au plus tôt.
Réuni à la Maison du Sport à Ittigen, le Parlement du sport, qui regroupe les associations sportives du pays, a largement prôné des JO en Suisse avec 385 suffrages positifs, contre deux seules abstentions.
Après avoir reçu le feu vert de son assemblée générale, Swiss Olympic pourrait présenter un projet concret au cours de l'année prochaine. Parmi les candidatures potentielles déjà citées figurent notamment le duo grison St-Moritz/Davos, Genève et la Suisse centrale.
Pour mémoire, Genève avait initialement songé à se lancer pour les JO 2018, avant de jeter l'éponge en décembre 2008 et de s'engager avec la candidature d'Annecy.
L'édition des JO pour laquelle la Suisse pourrait postuler n'est pas encore déterminée. Elle dépendra fortement du choix du CIO pour les joutes de 2018, le 6 juillet prochain. Si les favoris sud-coréens de Pyeongchang l'emportaient devant Munich et Annecy, la Suisse pourrait lorgner sur les JO 2022.
En revanche, dans le cas d'une victoire européenne, Swiss Olympic devrait se rabattre sur 2026 voire 2030 en raison de la règle (tacite) de l'alternance entre les continents.
Jusqu'ici, la Suisse a organisé deux fois les JO d'hiver, en 1928 à St-Moritz et en 1948 toujours dans la station grisonne. En juin 1999, Sion avait été coiffé sur le fil par Turin pour les Jeux de 2006. Et depuis, les divers projets helvétiques avaient été tués dans l'oeuf, à l'image du dossier Berne 2010, rejeté par le peuple.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS