Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bucarest - Le Parlement européen a demandé jeudi aux Etats européens, en ne citant que la France, de "suspendre immédiatement toutes les expulsions de Roms". Cette mise en garde a été adoptée au moment où deux ministres français se trouvaient en Roumanie pour défendre la politique du gouvernement français envers les Roms.
Le ministre français de l'Immigration, Eric Besson, qui s'adressait à la presse dans la capitale roumaine, a réagi en affirmant qu'il n'était "pas question que la France suspende les reconduites dans les pays d'origine" de ressortissants roumains, bulgares ou d'autres pays.
Dans l'entourage du président Nicolas Sarkozy, on minimise l'importance de la résolution de Strasbourg, qui n'a qu'une portée politique et morale, les députés européens ne disposant d'aucune compétence précise en la matière. "Le Parlement est dans son rôle", a-t-on déclaré à l'Elysée. "La Commission a reconnu que la France était irréprochable en matière de respect de la loi européenne."
"Cinglant rappel à l'ordre"
Pour le Parti socialiste français, l'assemblée de Strasbourg vient au contraire d'infliger un "sévère camouflet" et un "cinglant rappel à l'ordre" à Nicolas Sarkozy.
Il s'agit d'une "condamnation ferme et sans ambiguïté des agissements du gouvernement français et de la rhétorique xénophobe et discriminatoire qui les ont accompagnés", écrit le député européen Harlem Désir, numéro deux du PS, sur son blog.
La résolution a été présentée par une coalition de la gauche et des libéraux du Parlement européen en réaction aux expulsions de Roms d'Europe de l'Est auxquelles a procédé la France cet été. Elle a été adoptée par 337 voix contre 245 et 51 abstentions.
La Roumanie a pour sa part exprimé dans un communiqué sa "préoccupation concernant le rapatriement en masse de Roms par la France." Elle a néanmoins affirmé sa "volonté de travailler avec Paris à une meilleure intégration des migrants" et demandé à Bruxelles de définir une stratégie européenne pour les Roms.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS