Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nouveau revers pour Hassan Rohani, le Parlement iranien a voté dimanche en faveur du limogeage de sont ministre de l'Economie et des Finances (archives).

KEYSTONE/EPA/FLORIAN WIESER

(sda-ats)

Le Parlement iranien a voté dimanche en faveur du limogeage du ministre de l'Economie et des Finances, Massoud Karbassian. C'est un nouveau revers pour le gouvernement du président Hassan Rohani, qui fait face à une crise économique.

Lors d'un vote de confiance retransmis à la radio, M. Karbassian a été désavoué par 137 parlementaires contre 121, et deux abstentions. Il devient le deuxième ministre limogé depuis le début du mois sur vote du Parlement, après celui du Travail, Ali Rabiie, le 8 août.

L'Iran lutte depuis des années contre des taux d'inflation et de chômage élevés, malgré une légère amélioration après l'accord sur le nucléaire signé en 2015 avec les grandes puissances. Celui-ci a permis la levée des sanctions internationales et l'arrivée de nombreux investisseurs étrangers.

Mais le gouvernement de Rohani essuie les critiques pour ne pas avoir saisi les opportunités liées à cet accord, moribond depuis que les Etats-Unis s'en sont retirés en mai et ont rétabli des sanctions contre Téhéran.

"L'inefficacité et le manque de programme (du gouvernement) n'ont rien à voir avec les sanctions", a déclaré un député conservateur avant le vote. "Les mauvaises décisions ont nui au peuple et conduit certains à piller les ressources publiques", a ajouté Abbas Payizadeh.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS