Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ottawa - Le parlement canadien a officiellement présenté ses excuses aux Canadiens d'origine italienne assimilés à des "étrangers ennemis" pendant la deuxième guerre mondiale. Par 147 voix contre 134, les parlementaires ont voté une motion en ce sens.
Celle-ci reconnaît "l'injustice faite aux personnes d'origine italienne" qualifiées d'"étrangers ennemis" durant la deuxième guerre mondiale. La motion demande également la restitution et la promotion de l'histoire italo-canadienne pour que "ce type d'incident ne soit pas oublié".
Cinq millions de dollars ont déjà été dédiés en 2008 à la restauration et la promotion de l'histoire italo-canadienne, selon le ministre de l'Immigration Jason Kenney.
Le 10 juin 1940, le premier ministre canadien en exercice William Lyon Mackenzie King déclarait la guerre à l'Italie fasciste gouvernée par Benito Mussolini.
Quelques jours plus tard, son ministre de la Justice signait un arrêté qui déclarait "étrangers ennemis" des milliers de Canadiens d'origine italienne. Plus de 500 d'entre eux ont été internés dans des camps.
Selon le recensement de 2006, plus d'1,4 million de citoyens canadiens ont une ascendance italienne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS