Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parlement suédois a approuvé mardi à Stockholm l'achat d'une nouvelle génération d'avions de combat. Cette décision autorise le gouvernement à acheter entre 40 et 60 avions de type JAS-39 Gripen E/F au constructeur Saab.

La décision a été approuvée par 264 députés. Dix-neuf ont refusé l'achat alors que 18 élus se sont abstenus. La coalition de centre droit au pouvoir a pu compter sur l'opposition sociale-démocrate. Le Parti de gauche et les Verts ont refusé la proposition d'achat.

Le parlement suédois a par ailleurs demandé au gouvernement de l'informer chaque année de l'avancement du projet.

La Suède peut encore annuler la commande jusqu'à la fin de l'année 2014 si ni la Suisse ni d'autres pays ne se décident à acheter 20 Gripen supplémentaires de la nouvelle génération. Pour l'heure, ces avions de combats intéressent également l'Afrique du Sud, la République tchèque et la Thaïlande.

En Suisse, le Conseil fédéral a décidé en novembre 2011 d'acheter 22 JAS-39 Gripen au constructeur suédois Saab. Ce modèle a été préféré au Rafale du français Dassault et à l'Eurofighter de constructeur EADS. Selon les premiers plans, Saab devrait livrer les premiers Gripen en 2018. Les avions devraient être totalement opérationnels cinq ans plus tard, en 2023.

Achats controversés

Ces acquisitions provoquent toutefois la controverse en Suisse. Les partis bourgeois, qui dans un premier temps voyaient ces achats d'un bon oeil, ont récemment critiqué publiquement ce choix. Le ministre de la défense Ueli Maurer a convoqué lundi les présidents du Parti démocrate-chrétien (PDC), du Parti libéral-radical (PLR), du Parti bourgeois-démocratique (PBD) et des Vert'libéraux afin de dissiper leurs doutes.

Les quatre partis vont maintenant analyser les réponses données par Ueli Maurer et ses spécialistes. Ils seront aussi attentifs à l'évolution de la situation en Suède avant de prendre position.

Fin septembre, ces présidents de parti avaient adressé une lettre à la présidente de la Confédération, Eveline Widmer-Schlumpf, avec copie aux autres ministres. Ils demandaient au Conseil fédéral des réponses "aux questions restées ouvertes" sur le projet du Gripen.

Acheter de nouveaux avions de combat n'intéresse ni les Verts, ni le PS. Les deux partis ont annoncé qu'ils lanceront un référendum contre le fonds spécial pour l'acquisition du Gripen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS