Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parquet grec a adressé au parlement une liste d'individus soupçonnés d'évasion fiscale à partir de données données par les autorités françaises, ont dit des sources judiciaires. La France a transmis pour la seconde fois le 21 décembre une liste de 2000 détenteurs grecs de comptes à la banque HSBC en Suisse.

Paris avait initialement remis cette liste à Athènes en 2010 mais les autorités n'avaient pas agi à l'époque, provoquant la colère de l'opinion publique soumise à des mesures d'austérité pour réduire la dette. Les Grecs soupçonnent également que des noms aient été effacés.

Un journaliste grec a été jugé pour avoir publié les noms de la "liste Lagarde", ainsi baptisée par allusion à l'ancienne ministre française de l'Economie Christine Lagarde. Le parquet a fait appel de son acquittement début novembre et Costas Vaxevanis sera rejugé.

Le journaliste accuse les élites grecques de la politique et des affaires de tenter de museler la presse pour couvrir la corruption qui ronge le pays.

Pour mettre fin aux doutes, les procureurs grecs se sont rendus la semaine dernière à Paris pour obtenir à nouveau la "liste Lagarde" originale. Ils ont passé six jours à vérifier les correspondances entre les deux documents, mais n'ont pas révélé le résultat de leurs contrôles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS