Toute l'actu en bref

Cette photo prise à Teuffentahl près de Thoune atteste de l'utilisation d'anneaux de branchages tressés pour tenir ensemble des piquets de clôtures. De tels vestiges datant de 7000 ans ont été trouvés au Schnidejoch.

Schweizerische Gesellschaft für Volkskunde, Basel, SGV_04P_02456

(sda-ats)

Le pastoralisme alpin est bien plus ancien que supposé. Des chercheurs bernois ont démontré que des bergers transitaient avec leurs troupeaux du Valais à l'Oberland bernois il y a 7000 ans déjà.

L'étude d'Albert Hafner et Christoph Schwörer, de l'Université de Berne, combine des découvertes archéologiques avec la paléoécologie. Elle est publiée dans la revue "Quarternary International".

Vers 5000 ans avant J.-C., il y avait déjà dans la région de Sion des éleveurs-cultivateurs. Leurs moutons et chèvres ne trouvant pas suffisamment de quoi manger sur les coteaux valaisans arides et escarpés, ils effectuaient parfois les deux jours de marche nécessaires pour se rendre dans l'actuel Oberland bernois.

Ils franchissaient le col du Schnidejoch (2756 m.), qui relie de nos jours Sion à La Lenk (BE). De l'autre côté, ces bergers trouvaient de bonnes pâtures pour leurs troupeaux, écrit jeudi l'Université de Berne dans un communiqué. A cette époque, période de réchauffement maximal de l'holocène, l'endroit a été libre de glace pendant plusieurs siècles.

Artefacts et carottages

Les scientifiques se sont basés sur des artefacts trouvés en 2003 au Schnidejoch, comme des conteneurs en bois ayant probablement servi à transporter de la nourriture. Les plus anciens dataient de 7000 ans. Des anneaux de branchages tressés utilisés pour assembler les pieux d'enclos mobiles ont aussi été mis au jour.

Des carottes de sédiments du lac d'Iffigen, éloigné de quelques kilomètres, ont également été analysées. Les chercheurs y ont trouvé des pollens de plantes et des spores de champignons attestant de la présence d'espèces poussant fréquemment là où séjourne du bétail, comme l'ortie par exemple.

Il y a environ 6000 ans toutefois, il a recommencé à faire plus froid, les glaciers ont réoccupé l'espace et le Schnidejoch est redevenu infranchissable. Chose qui s'est confirmée dans les sédiments par une absence d'indices de pastoralisme alpestre à cette époque.

ATS

 Toute l'actu en bref