Toute l'actu en bref

Jack Ma souhaite aider les PME grâce au commerce électronique.

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Le chef du groupe chinois de commerce en ligne Alibaba, Jack Ma, va bientôt annoncer la "première étape" pour atteindre sa promesse à Donald Trump d'un million d'emplois aux Etats-Unis. A l'ONU à Genève, il a estimé mardi qu'Internet devait être un service public.

Malgré les contraintes réglementaires discutées à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), M. Ma est favorable à une extension du commerce en ligne. Les "problèmes seront réglés" ensuite, a-t-il affirmé devant la presse après un débat de haut niveau sur le commerce électronique auquel participait notamment le directeur général de l'OMC Roberto Azevedo.

M. Ma souhaite "globaliser le commerce électronique" et étendre les infrastructures. Son groupe veut aider les petites entreprises à exporter des produits vers la Chine et l'Asie, dit le patron chinois, également émissaire de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) pour les jeunes entrepreneurs et les PME. Début janvier, il avait promis au président américain d'investir pour un million d'emplois aux Etats-Unis.

Il revendique déjà plus de 30 millions d'emplois auprès de 12 millions de PME en Chine. Chaque entreprise aidée par son groupe peut lancer en moyenne trois postes. En aidant un million d'entreprises aux Etats-Unis, le souhait affiché ne devrait "pas être trop difficile" à atteindre, selon M. Ma. Il annoncera "très bientôt la première étape" de son dispositif.

Selon M. Ma, le commerce électronique est salué largement. Il se rendra cet été pour la première fois en Afrique pour rencontrer 10 présidents et des jeunes entrepreneurs. Plus largement, il estime qu'"Internet devrait être traité comme un service public". Il l'a comparé au rôle de l'électricité au siècle dernier.

Si les régulateurs comme les gouvernements s'allient aux innovateurs et aux entrepreneurs, "le commerce électronique peut devenir une force pour une prospérité inclusive" et sortir les plus vulnérables de la pauvreté, a estimé de son côté le secrétaire général de la CNUCED Mukhisa Kituyi. Plus de 100 délégués et une vingtaine de ministres participent à Genève à la semaine du commerce électronique.

ATS

 Toute l'actu en bref