Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le directeur général de BP Tony Hayward a affronté à son tour la colère du Congrès américain, lors de son audition par une commission de parlementaires. Cette dernière a accusé le géant pétrolier d'avoir pris des risques excessifs, déclenchant ainsi la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.
"Sous votre direction, BP a pris les risques les plus exagérés", a dit le démocrate Henry Waxman au début de l'audition. "BP a pris des raccourcis pour économiser un million de dollars par-ci et quelques heures ou jours par-là. Et maintenant l'ensemble du golfe du Mexique en paie le prix."
Ces déclarations ont donné le ton d'une séance difficile pour Tony Hayward, dont les bévues, le peu de sensibilité et la volonté de minimiser l'ampleur de la catastrophe ont heurté l'opinion. A cela s'ajoute le fait que la perspective des élections de mi-mandat de novembre prochain aiguise les prises de position des parlementaires.
Les membres de la commission parlementaire ont reproché au groupe pétrolier basé à Londres d'avoir ignoré les mises en garde des entreprises partenaires et de ses propres employés, et choisi l'option de forage la plus rapide et la moins onéreuse, qui augmentait pourtant le risque de rupture du puits.
La déclaration préliminaire de Tony Hayward, durant laquelle il s'est dit "profondément désolé", a été interrompue par une femme dont les mains étaient peintes en noir et qui a crié à tue-tête: "Vous devriez être poursuivi pour crime, Tony." Après une lutte avec la police, elle a été évacuée de la salle.
Selon une nouvelle estimation, le volume total de fuite est de l'ordre de 35'000 à 60'000 barils par jour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS