Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le patron du groupe Swisscom, Carsten Schloter, prend la direction de Fastweb, filiale italienne de Swisscom. Il cumulera donc deux fonctions. Une situation qui devrait durer "quelques mois".
Présidant déjà le conseil d'administration de Fastweb, Carsten Schloter assumera également la direction de cette dernière: c'est la meilleure perspective pour l'entreprise, a-t-il affirmé dans une interview accordée au quotidien bernois "der Bund". M.Schloter relève qu'il est connu des autorités italiennes, a des contacts avec de gros clients et dispose au sein de Fastweb d'un réseau étoffé. Il travaillera deux à trois jours par semaine à Milan (I).
Carsten Schloter reprend avec effet rétroactif au 1er avril la direction de Fastweb. Stefano Parisi, directeur de la filiale italienne, démissionne, à sa propre demande, jusqu'à ce que son rôle ait été clarifié au cours des investigations menées actuellement, a indiqué Swisscom vendredi.
Fastweb et Sparkle, une filiale de Telecom Italia, font l'objet d'une enquête pour fraude à la TVA et blanchiment d'argent. Deux milliards d'euros auraient été facturés entre 2003 et 2006 via des achats et ventes fictifs de services de télécommunication. Le fisc italien aurait ainsi perdu 365 millions d'euros (plus de 523 millions de francs au cours actuel).
La justice italienne mène l'enquête contre 80 personnes. Elle a émis fin février 56 mandats d'arrêt, notamment contre Silvio Scaglia, fondateur et ancien patron de Fastweb. Ce dernier s'est retiré lundi de l'entreprise achetée en 2007 par Swisscom.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS