Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le patronat réclame une baisse dans les plus brefs délais du taux de conversion du capital en rentes du 2e pilier. Il estime en outre que le vieillissement de la population et les faibles rendements sur les marchés rendent nécessaire de relever l'âge de la retraite.

"A terme, nous préconisons un âge de la retraite à 67 ans", a précisé à Berne devant les médias Thomas Daum, directeur de l'Union patronale suisse (USP). Les patrons n'ont toutefois pas encore déterminé comment ils comptent encourager les entreprises à employer les plus de 55 ans, comparativement plus touchés par le chômage.

2e pilier

Le patronat salue donc le rapport du Conseil fédéral sur le 2e pilier, mis en consultation jusqu'à la fin du mois. Le texte élaboré par l'Office fédéral des assurances sociales préconise un taux minimal progressivement porté à 6,4% d'ici 2015, bien que le peuple s'y soit opposé à une large majorité en mars 2010.

Les syndicats accusent ce rapport d'être trop pessimiste et superficiel.

Plus nous agirons tôt, plus les solutions seront socialement acceptables, a estimé de son côté Valentin Vogt, président de l'organisation, reconnaissant toutefois qu'il est "difficile de parler d'avalanche quand on ne voit pas encore de neige".

ATS