Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Caracas - Le Venezuela a célébré avec un grand défilé militaire le bicentenaire de son indépendance. Le président socialiste Hugo Chavez a placé les festivités sous le sceau de la "révolution" et a été une nouvelle fois fustigé par l'opposition pour son autoritarisme.
"Ici se trouvent les fils et filles de Bolivar 200 ans après", a clamé Hugo Chavez, vêtu d'un uniforme militaire de gala et d'un béret rouge, sur l'avenue des grands hommes de Caracas. Simon Bolivar, libérateur du Venezuela et d'autres Etats sud-américains, participa au renversement du pouvoir colonial espagnol le 19 avril 1810, premier pas vers l'indépendance du pays.
La présidente argentine Cristina Kirchner et le président cubain Raul Castro, étaient notamment présents aux côtés d'Hugo Chavez. Lors du défilé, l'armée a exhibé ses avions de combats chinois K-8 et ses chasseurs russes Sukhoi-30 flambant neufs, destinés à renforcer la défense du pays en cas d'invasion.
Le pays est profondément divisé après onze ans de pouvoir chaviste, populaire auprès des pauvres pour ses programmes sociaux financés par la manne pétrolière, mais critiqué par une opposition hétéroclite qui l'accuse de vouloir baillonner les voix dissidentes.
Le chef de l'Etat n'a invité aucun dirigeant de l'opposition. "Ce n'est pas possible de célébrer" le bicentenaire dans un pays gouverné par un régime "militarisé et autoritaire", a lancé l'ex-président vénézuélien Carlos Andres Perez.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS