Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le paysan de St-Livres qui a tiré samedi un coup de fusil pour intimider des cyclistes, a été relaxé mardi par le Tribunal des mesures de contrainte (TMC), a indiqué la police vaudoise. Le procureur avait demandé sa mise en détention provisoire.

Les motivations du TMC ne sont pas connues pour l'heure. "Les investigations sur le déroulement exact des faits", se poursuivent, a ajouté Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale.

Pour mémoire, la police est intervenue en force samedi dernier pour maîtriser ce paysan, son épouse et leur fils. Auparavant, l'agriculteur avait tiré un coup de fusil de chasse pour intimider deux adeptes anglais de VTT qui avaient pénétré sur sa propriété. Personne n'a été blessé.

Mise en danger de la vie d'autrui

Le père a été entendu par le procureur de service pour mise en danger de la vie d'autrui et violences contre fonctionnaires et le fils pour violence contre fonctionnaires. Ils ont été gardés en détention. Le fils a été libéré le lendemain matin. Le procureur avait en revanche demandé au TMC la mise en détention provisoire du père.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS