Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Martin Landolt ne veut pas d'une Suisse isolée et "dirigée depuis l'Albisgüetli".

KEYSTONE/LEO DUPERREX

(sda-ats)

Les délégués du Parti Bourgeois-Démocrate ont recommandé samedi de voter "non" à l'initiative "Monnaie pleine", qui donnerait à la Banque nationale le monopole de la création de monnaie scripturale. Une expérience "très risquée", selon le parti.

Le texte met en jeu l'indépendance de la Banque nationale suisse, indique le PBD dans un communiqué. Et les conséquences devraient être assumées par les PME et les particuliers. Ces derniers pourraient voir leurs hypothèques et les crédits renchérir en cas d'acceptation.

Dans son allocution, le président du parti est également revenu sur les relations de la Suisse avec l'Union européenne. La voie bilatérale n'est pas "qu'une simple compilation d'accords", a souligné Martin Landolt. C'est un tout et ce "concept doit rapidement être encadré", selon lui. Le PBD souhaite une Suisse ouverte sur le monde, qui ne s'isole pas et qui ne soit "pas dirigée depuis l'Albisgüetli".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS