Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Pentagone se prépare à des guerres de plus en plus furtives

Le budget américain prévoit 700 milliards de dollars pour le Pentagone, le département de la défense (archives).

KEYSTONE/AP/CHARLES DHARAPAK

(sda-ats)

Au moment où la Russie est accusée de tenter de déstabiliser les pays occidentaux, le Pentagone se prépare à des guerres de plus en plus furtives face à des adversaires de plus en plus technophiles. Il a ainsi renforcé son centre national de défense de l'espace.

Depuis 10 ans, l'armée américaine domine le cyberespace et les ondes en Afghanistan et en Irak, "face à des ennemis et des adversaires qui n'avaient pas la capacité à disputer notre supériorité", reconnaît la dernière édition du manuel de l'armée de terre.

Aujourd'hui, le Pentagone se rend compte des limites de la guerre hyperconnectée face à des adversaires aussi performants dans le cyberespace que Moscou ou Pékin, reconnaissait à la mi-février la patronne de l'US Air Force, Heather Wilson.

"La Russie et la Chine expérimentent des moyens de paralyser nos satellites les plus importants", notamment de géolocalisation, a-t-elle déclaré au cours d'un séminaire. Ces deux pays savent que "chaque mission de nos soldats dépend de l'espace" et ils cherchent à nous en "interdire l'accès".

Guerre asymétrique

Le budget 2019 du Pentagone prévoit des investissements dans de nouveaux GPS plus résistants au brouillage pour combattre dans le nouveau type de guerre "asymétrique" pratiqué par la Russie, qui associe propagande et déstabilisation en utilisant notamment les réseaux sociaux ou en désactivant les systèmes informatiques de l'adversaire.

Washington attribue à Moscou de nombreuses cyberattaques comme le logiciel malveillant NotPetya, qui a paralysé des milliers d'ordinateurs dans le monde en juin 2017, ou le piratage des systèmes de contrôle de certaines infrastructures ultra-sensibles aux Etats-Unis, comme des centrales nucléaires ou de distribution d'eau.

Les entreprises de déstabilisation de Moscou restent "sous le niveau du conflit", ce qui limite la capacité de réponse des Occidentaux, notait récemment le général Curtis Scaparrotti, commandant suprême des forces de l'OTAN en Europe.

Le Pentagone a ainsi ouvert sur une base aérienne du Colorado un nouveau "centre national de défense de l'espace" chargé de surveiller et protéger les satellites de géolocalisation américains. Créé en 2015 avec une petite équipe qui surveillait l'espace quelques heures par jour, il fonctionne aujourd'hui 24h/24, a récemment révélé un journal local, la Gazette.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.