Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le personnel genevois de Merck Serono menacé de licenciement ou de transfert va protester mercredi devant le siège du groupe pharmaceutique à Darmstadt (Allemagne), a confirmé vendredi le syndicat Unia. Une délégation forte de 200 employés fera le déplacement.

Les employés suisses veulent ainsi se solidariser avec leurs collègues allemands et européens, également concernés par le plan de suppression d'emplois et de délocalisation du groupe Merck, a expliqué le syndicat. Le mercredi 30 mai est la journée mondiale de la sclérose en plaques, l'une des maladies au coeur des recherches de Merck Serono.

Le 24 avril, Merck Serono a annoncé la fermeture de son site à Genève, avec à la clé la suppression de 500 postes et le transfert de 750 autres employés à Darmstadt, Boston et Pékin. Le groupe examine également des suppressions d'emplois dans d'autres pays européens ainsi qu'à Darmstadt, selon les syndicats.

Le personnel a obtenu la prolongation du délai de consultation jusqu'au 4 juin, après avoir brandi la menace de la grève. Une nouvelle assemblée générale du personnel fera le point jeudi 31 mai des discussions sur des solutions alternatives et une amélioration du plan social.

Merck Serono employait dans le monde au 31 décembre 2011 16'867 personnes, dont 2100 en Suisse. Son chiffre d'affaires s'est élevé l'an dernier à 5,9 milliards d'euros.

ATS