Le petit-fils de la femme retrouvée décapitée à Frauenfeld mi-octobre a avoué être l'auteur du meurtre. Son état psychique est en cours d'analyse. Les raisons de son acte ne sont pas encore connues.

Selon l'autopsie, la victime, une ressortissante macédonienne de 74 ans, a succombé à des blessures à l'arme blanche, indique le Ministère public thurgovien jeudi. Sa tête a été coupée par la suite.

Le petit-fils, un ressortissant italien de 19 ans, avait été arrêté à Kloten (ZH) peu après les faits. Il avait la tête de sa grand-mère avec lui.

Le jeune homme n'a pas de casier judiciaire en Suisse. Les enquêteurs cherchent à savoir s'il a déjà été condamné dans d'autres pays.

En revanche, le meurtrier présumé s'est fait remarquer à deux reprises récemment. Il est arrivé avec un pistolet d'alarme sur son lieu d'apprentissage. A une autre occasion, il a été impliqué dans une dispute sur un terrain de sport.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.