Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie suisse a mieux résisté que prévu cet hiver. Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,7% au premier trimestre 2012, après une hausse de 0,5% (révisé de 0,1%) lors des trois derniers mois de 2011. En glissement annuel, il a crû de 2%.

Cette performance se révèle meilleure qu'escompté. Les économistes interrogés par l'ats tablaient sur une croissance comprise entre -0,1% et +0,2%.

Les consommations privée et publique ont contribué positivement à la croissance. A l'inverse, le commerce extérieur a pesé négativement. Et la valeur ajoutée dans l'industrie s'est contractée, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie.

Dans l'ensemble, la Suisse fait mieux que ses voisins. En comparaison, la zone euro a enregistré au premier trimestre une croissance nulle (0,0%). L'Allemagne a pour sa part vu son PIB progresser de 0,5%, celui de la France a stagné (0,0%).

ATS