Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie suisse résiste à la morosité conjoncturelle ambiante. Après une légère contraction de l'activité économique au deuxième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,6% au troisième trimestre par rapport au précédent.

En glissement annuel, le PIB a progressé de 1,4%, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). "Il s'agit d'une très belle surprise. Les chiffres sont positifs", souligne Janwillem Acket, économiste en chef de la banque Julius Baer.

La croissance de 0,6% au troisième trimestre fait suite à un recul de l'activité économique de 0,1% au trimestre précédent. Cette progression intervient alors que la zone euro vient de plonger à nouveau dans la récession.

"De prime abord, la croissance de la Suisse au troisième trimestre peut paraître surprenante. Mais si on regarde l'évolution depuis dix ans, on observe que l'économie suisse est un peu plus robuste que la moyenne des pays européens depuis un certain temps", relève Bruno Parnisari, chef du secteur conjoncture du SECO.

Signes de ralentissement

La Suisse a pu s'appuyer au troisième trimestre sur les deux piliers que sont la demande intérieure et le commerce extérieur. Les dépenses des ménages (+0,1%) et du secteur public (+1,7%), ainsi que les exportations de marchandises (+2,3%) ont contribué favorablement à la croissance. Les services (-1,4%) et les investissements (-0,5%), en revanche, accusent un repli.

Malgré la pression exercée par le franc fort, les exportations ont été plus vigoureuses, note Bruno Parnisari. La pharma-chimie, première branche exportatrice, joue un rôle important dans cette évolution, car elle semble moins dépendante de la conjoncture mondiale que d'autres secteurs, ajoute-t-il.

L'hiver et le premier semestre 2013 s'annoncent difficiles avec notamment la menace du mur budgétaire aux Etats-Unis. L'économie suisse devrait toutefois échapper à une récession, estime M. Acket. François Savary abonde dans ce sens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS