Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'économie suisse a poursuivi sa croissance entre janvier et mars 2010, à un rythme plus modéré toutefois qu'au cours des deux trimestres précédents. Soutenu par la consommation et les exportations, le produit intérieur brut réel a progressé de 0,4% par rapport aux derniers trois mois de 2009.
En variation annuelle, le PIB a grimpé de 2,2%, a précisé le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Les économistes escomptaient une croissance entre janvier et mars comprise dans une fourchette entre 0,6 et 0,9% par rapport au trimestre précédent, et entre 1,7 et 2,3% sur un an.
Comme attendu, la reprise s'accompagne de soubresauts, mais le contrecoup trimestriel ne doit pas être exagéré, estime Aymo Brunetti.
C'est le troisième trimestre successif de croissance affiché par l'économie helvétique. Laquelle est sortie de récession entre juillet et septembre (+0,5% en variation trimetrielle), puis s'est consolidée lors des trois mois suivants (+0,9%, contre 0,7% en première estimation).
Délia Nilles, directrice adjointe de l'institut conjoncturel vaudois se réjouit en particulier de la solidité de la consommation des ménages "malgré un taux de chômage élevé pour la Suisse". La crise a moins affecté le marché du travail que craint, observent les économistes.
La balance commerciale a soutenu l'économie également. Les importations se sont accrues de 2,5%, tandis que les exportations ont grimpé de 4,8%. Les envois de marchandises ont été portés par ceux des métaux précieux.
Ces impulsions positives pourraient s'essouffler. D'autant que l'Union européenne ne se porte pas aussi bien que d'autres pays, asiatiques notamment. Sur sol helvétique, les dépenses se sont déjà amenuisées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS